Programme de recherche sur la performance du système de soins (PREPS)

Projet « Lieu de Répit »

Le Lieu de Répit

Le LDR accueille des personnes en situation de crise psychique dans un espace non médicalisé. L’accent est mis sur les qualités des interactions personnelles et sur l’instauration d’une ambiance chaleureuse. Les contrats d’hébergement ont une durée d’un mois, renouvelable deux fois, soit 3 mois maximum. L’accueil au LDR comprend la mise à disposition d’un espace privatif sous forme de chambre individuelle, dont certaines possèdent leur propre salle de bain. A son arrivée, la personne reçoit les clés de sa chambre et du bâtiment et ses entrées et sorties sont libres. 

L’équipe d’intervention comprend des professionnels, des bénévoles et des stagiaires. L’entraide entre pair.e.s est également un moyen de soutien. Les salarié.e.s sont présent.e.s en binôme de 9h à 21h. Une astreinte téléphonique est organisée entre 21h et 9h. 

Les missions des intervenant.e.s sont de favoriser l’instauration d’une dynamique collective positive tout en portant une attention aux besoins individuels. Des entretiens individuels sont menés de façon hebdomadaire. Des entretiens de réseau, selon l’approche Open Dialogue, sont également mis en place avec les proches de la personne concernée. Les outils du rétablissement (plan individuel de rétablissement, directives anticipées, etc.) sont proposés tout au long du séjour.

Historique du projet

L’idée de ce projet est née à Marseille dans un squat thérapeutique en 2007/2008 ouvert et géré par un collectif citoyen et associatif et une équipe universitaire de psychiatrie. Ce squat thérapeutique ouvert en 2007 dans le centre de Marseille avait pour vocation première d’accueillir des personnes sans abri vivant avec des troubles psychiques graves. Un certain nombre de personnes sont venue en « crise psychiatrique aigue » dans ce lieu, préférant venir chercher de l’aide dans un squat au confort et une offre de soins précaire plutôt que les urgences psychiatriques. De ce constat est née le projet « Lieu de Répit ». Un bâtiment est rénové et ouvre en 2017 et un projet participatif et citoyen basé largement sur le volontariat permet son lancement soutenu par l’association JUST. Une démarche de recherche action participative y est débutée dès ce moment-là grâce à un premier financement de l’ARS PACA. Puis la CNSA finance un projet de recherche action participatif débuté en 2018. Enfin le PREPS accorde également un financement important pour évaluer ce projet qui a débuté fin 2021.

Critères d’inclusion au Lieu de Répit

Pendant toute la période de déroulement de la recherche PREPS (2021 – 2024), les critères à respecter pour une potentielle inclusion au Lieu de Répit sont établis par le protocole de recherche. Ce sont :  

  1. Résider dans l’agglomeration marseillaise
  2. Avoir plus de 18 ans
  3. Être capable de lire et écrire en français
  4. Avoir un suivi médical
  5. Être affilié.e ou en cours d’affiliation à un régime de protection sociale 
  6. Présenter un diagnostic de schizophrénie, bipolarité type 1 ou trouble schizo-affectif
  7. Être en situation de crise psychotique ou de post-crise immédiate
  8. Être en situation d’isolement social selon l’échelle MCAS (envoyée sur demande)

IMPORTANT : Les personnes remplissant les critères d’inclusion et orientées vers le Lieu de Répit, doivent accepter de participer à l’étude PREPS. Étant celui-là une étude randomisée, les participants seront tirés au sort et seulement un sur deux aura accès au Lieu de Répit. Tous les participants à l’étude (tant ceux qui sont accueilli dans le Lieu de Répit que ceux qui ne le sont pas) acceptent un suivi tous les six mois pendant deux ans, de la part de l’équipe de recherche. 

Télécharger le flyer informatif sur les inclusions au Lieu de Répit